AcceuilQui sommes-nousNos ActivitésFAQContactez-nousAidez-NousHebEn
A propos de nous|Notre équipe

Im Tirtzu est un mouvement centriste extra-parlementaire qui agit pour renforcer les valeurs du sionisme en Israël, pour régénérer l’idéologie et la pensée sionistes afin de garantir le futur du peuple juif et de l’État d’Israël, et afin de renforcer la société israélienne dans les défis auxquels elle fait face.  Im Tirzu en appelle à une deuxième révolution sioniste dans la vie intellectuelle, culturelle, médiatique et politique d’Israël.  Im Tirzu est la seule organisation en Israël qui défend ouvertement et fièrement Israël et le sionisme sur les campus israéliens, et ce sur la base du principe que les étudiants constituent un élément moteur du renouveau sioniste. 

Le mouvement Im Tirtzu est fondé sur trois principes de base, à savoir:

1. Un mouvement politique centriste.

Nous pensons que, ces dernières années, la société israélienne est revenue de deux grandes illusions qui ont dominé pendant longtemps la vie politique du pays: Les Accords d’Oslo ont annihilé le rêve du Grand Israël, et l’échec de ces accords ont annihilé le rêve de la paix.  Une majorité d’Israéliens ne se reconnaissent plus dans ces deux idéologies.  Im Tirzu pense que tant la droite que la gauche ont des idées à la fois correctes et erronées.  C’est pourquoi Im Tirzu se définit comme un mouvement centriste dont le but est de créer un nouvel axe idéologique pour préserver les intérêts cruciaux d’Israël et du sionisme.  Nous pensons qu’il est crucial pour l’avenir du mouvement sioniste de consolider une stratégie qui prendra en compte l’importance nationale et historique de la patrie, les intérêts sécuritaires cruciaux d’Israël, la réalité démographique, la cohésion de la société juive, et l’identité juive et démocratique de l’État d’Israël. 

2. Le renouveau du sionisme politique: La conscience précède l’existence.

Im Tirtzu pense que la volonté nationale et la foi dans la justesse du mouvement sioniste constituent les atouts les plus importants de l’État d’Israël, et que ces atouts se sont érodés ces dernières années.  C’est pourquoi Im Tirzu agit principalement au niveau de la conscience nationale en promouvant une défense active et fière du sionisme sur les campus israéliens et dans la société au sens large.  En ce sens, Im Tirzu se place dans la lignée du mouvement sioniste de Théodore Herzl, l’homme qui a déclenché la dynamique ayant mené à l’établissement de l’État juif.   

Nous pensons que la jeune génération, en particulier les étudiants, détiennent la clé du futur du peuple juif et de l’État d’Israël.  Malheureusement, l’antisionisme est devenu une force de plus en plus influente ces dernières années dans les universités israéliennes, dans lesquelles le sionisme est de plus en plus marginalisé et diabolisé.  Depuis 2006, Im Tirzu est la seule organisation qui fournit une réponse à l’influence du post-sionisme et de l’antisionisme dans les universités israéliennes.  

3. Confronter la véritable menace du sionisme: le post-sionisme refoulé. 

L’influence du post-sionisme ne se limite pas aux universités.  La culture et la politique israéliennes ont perdu tout sens de destin national.  Le débat public israélien ne considère plus le sionisme comme une cause à défendre.

Cette crise découle de ce que nous appelons le post-sionisme refoulé.  C’est par le biais de la pénétration des centres du pouvoir et du débat public que des idées qui dans le passé étaient considérées comme antisionistes sont considérées aujourd’hui comme acceptables.

C’est pourquoi le but de Im TIrtzu est de créer un renouveau sioniste dans la vie culturelle et politique du pays.